Le directeur de la CIA admet avoir mené une « guerre de l’information » contre la Russie

Le directeur de la CIA admet avoir mené une « guerre de l’information » contre la Russie

Le chef de la CIA, William Burns, l’a reconnu lors d’une audition à huis clos de la commission sénatoriale du renseignement sur les menaces supposées pour la sécurité nationale, le 10 mars dernier. Burns, qui a précédemment occupé le poste d’ambassadeur des États-Unis en Russie, a fait valoir que le président Vladimir « Poutine est en train de perdre » cette guerre de l’information. « Durant toutes les années que j’ai passées en tant que diplomate de carrière, j’ai vu trop de cas où nous avons perdu les guerres de l’information avec les Russes », a déploré Burns. Mais « dans ce cas, je pense que nous avons eu beaucoup d’effet en perturbant leurs tactiques et leurs calculs », a-t-il ajouté. « C’est donc une guerre de l’information que je pense que Poutine est en train de perdre ». Le sénateur républicain néoconservateur Marco Rubio a abondé dans le même sens, déclarant lors de l’audition : « Je pense que nous avons fait un excellent travail pour les vaincre [les Russes] dans l’espace informationnel. » La CIA entraîne depuis 2015 des forces spéciales et des paramilitaires ukrainiens pour « tuer des Russes », selon un ancien fonctionnaire. La CIA a formé bon nombre de ces militants ukrainiens à l’intérieur des États-Unis, bien que l’agence d’espionnage ait également eu des agents dans la région orientale de Donbas en Ukraine pour conseiller les combattants anti-russes. Lors de l’audition de la commission sénatoriale du renseignement, M. Burns a soutenu que l’invasion de l’Ukraine par la Russie, qui a débuté le 24 février dernier, s’est retournée contre elle et a nui au pays. Il a également affirmé, sans citer de preuves, que Moscou pourrait mener des « opérations sous faux drapeau » dans cette guerre.Le directeur de la CIA a déclaré que son agence d’espionnage concentre « de plus en plus d’attention et de ressources sur des adversaires de grande puissance comme la Chine et la Russie. » M. Burns a prévenu que Pékin et Moscou sont devenus des partenaires stratégiques proches, et il a souligné que la CIA a créé un nouveau centre de mission spécialement consacré à la Chine. Afin de défier la Chine, M. Burns a appelé à « approfondir les partenariats avec le secteur privé » afin de développer de nouvelles technologies. Pour faciliter cela, il a noté que la CIA a créé pour la première fois le poste de « chief technology officer ».

La suite de cet article est à lire sur l’excellent site Multipolarista.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.